Le télétravail à temps plein n’est pas toujours évident. Mais quand on doit faire tout ça avec des enfants à la maison, les choses peuvent rapidement devenir hors de contrôle. Voici les leçons que j’ai apprises dans les derniers jours sur le fait d’être un parent qui télétravaille durant la crise du COVID-19.

Chez Coveo, on était déjà assez bien organisé pour travailler à distance. Avec plusieurs bureaux dans différentes villes, et une forte culture de collaboration numérique et de réunions virtuelles, on était assez bien positionnés pour passer à travers. 

Mais avec les écoles et les garderies fermées, et sans possibilité de faire garder les enfants, les parents se retrouvent dans une position délicate. On veut tous continuer à travailler efficacement. Et soyons honnêtes, on se met sans doute encore plus de pression que d’habitude. On essaie d’être un excellent employé ET un excellent parent, tout en ayant parfois le sentiment d’être poche dans les deux rôles. 

La première chose qu’on a faite a été de créer un canal de messagerie instantanée dédié spécifiquement aux parents : #covid19parenting. L’objectif est de donner aux parents un espace sûr où ils peuvent partager des idées, des difficultés, des astuces, des photos, des recettes et demander de l’aide. Après deux semaines de travail à distance avec des enfants, je peux vous assurer que cette chaîne me sauve la vie en ce moment. Mes collègues sont tellement drôles!

Notre deuxième action a été de mettre en place un wiki regorgeant d’informations utiles, des conseils et des liens vers des activités, autant pour les tout-petits que pour les plus grands. C’est incroyable la quantité de musées qui  peuvent être visités virtuellement et combien d’activités d’apprentissage qui sont disponibles en ligne. 

Finalement, Coveo a mis en place plusieurs politiques, dont 10 jours de congés payés supplémentaires à notre banque de vacances et de congés maladie, ainsi qu’une allocation pour les services d’un traiteur, pour faire gagner un peu de temps aux parents. 

Après deux semaines dans cette drôle de situation, voici les deux principes que je retiens.

1. L’organisation et la flexibilité sont la clé

Vous serez très content d’avoir investi le temps nécessaire pour construire un horaire pour toute la famille. Les premiers jours, les choses ont été un peu folles. J’étais en mode survie! Il m’a fallu très longtemps avant de prendre 30 minutes de mon temps, qui est très limité, pour

«On a installé cette cabane entre deux appels … j’espère que ça va m’acheter 30 minutes!» -Angelo Georgescu, directeur créatif

réfléchir au meilleur horaire à épingler sur mon réfrigérateur pour que tout le monde puisse le voir (et surtout s’y conformer!).

Mais même avec un horaire, les choses ne se passeront pas toujours comme vous les avez planifiées. Il vous faudra faire preuve de flexibilité vous-mêmes. Mais la flexibilité de nos collègues et de la direction est aussi un incontournable. Lorsqu’on a commencé à travailler à distance, nous avons choisi un code de disponibilité sur notre application de messagerie instantanée, afin que tout le monde puisse voir si vous êtes disponible ou non. Cela aide à faire comprendre aux autres ce qu’est votre réalité.

Pour ma part, je travaille deux heures le matin, trois l’après-midi pendant la sieste, et trois autres quand les enfants dorment. Ce n’est pas idéal, mais j’ai néanmoins réussi à rester assez productive dans les circonstances. Et personne chez Coveo ne s’est plaint ou ne m’a fait sentir que c’était un problème.

2. Réduisez vos attentes

Ne mettez pas trop de pression sur vos épaules. Sur le plan professionnel, ça peut sonner cliché, mais vous avez besoin de prioriser. C’était important auparavant, c’est devenu une question de survie. Et n’oubliez pas que c’est un marathon, pas un sprint! En fait, nous n’avons aucune idée de combien de temps ça va durer.

Le nombre de repas que l’on doit cuisiner a augmenté. C’est une bonne occasion de stimuler l’autonomie de vos enfants. Les 5 ans et plus peuvent se servir des céréales ou des toasts tout seuls le matin… pour que vous puissiez prendre 10 minutes pour déguster votre café! Et pour le lunch, évitez de faire des repas trop élaborés.  Les restes de la veille ou des sandwichs font tout-à-fait l’affaire. Et quand vous cuisinez le souper, faites-en plus pour le lunch du lendemain! Conseil de pro : demandez à vos enfants de mettre la table pour le déjeuner avant d’aller au lit et gardez le pain et les céréales à portée de main pour qu’ils puissent aller les chercher eux-mêmes. Tout cela devrait contribuer vous redonner un temps précieux.

Autre point important… Et pour moi c’est un des plus gros défis que la crise du COVID m’a mis dans les jambes : votre maison ne sera pas toujours parfaitement propre! J’ai encore de la difficulté à appliquer moi-même ce conseil. Mais rappelez-vous, si vous étiez au bureau, vous ne seriez pas en train de ranger et nettoyer toute la journée. Réservez du temps précis dans votre horaire pour faire le ménage, et faites ce qui est le plus important. Il est complètement inutile de ramasser des jouets si les petits ne sont pas au lit! Conseil de pro : impliquez les enfants plus grands en leur donnant des tâches ou en leur demandant de surveiller les plus jeunes pendant de courtes périodes.

Les parents de Coveo témoignent

Le fils de Neldy Germain, Knox, prend des cours de piano en ligne

«Pour mes enfants, c’est simplement la nouvelle normalité.  On a la chance d’avoir des enfants qui s’adaptent rapidement aux changements. On construit la routine ensemble et on voit comment ça se passe. On s’assoit et on discute de ce qui fonctionne, de ce qui ne fonctionne pas et de comment s’améliorer en famille. Le fait de vivre une ère technologique qui nous aide à rester en contact avec les autres amis et la famille facilement ».

Neldy Germain, producteur senior, père de deux enfants

 

« J’ai vécu une situation un peu similaire durant mon enfance lorsqu’il y a eu un super cyclone dans la région où nous vivions. Tout ce dont je me souviens, c’est tout le plaisir que j’ai eu avec mes parents pendant ces moments stressants! On pense que c’est la même chose avec notre fille qui est trop jeune pour comprendre tout ce qui se passe autour d’elle. Nous prenons chaque jour comme il vient. Avoir une routine, des rendez-vous virtuels et des appels vidéo avec la famille nous aide à rester sains d’esprit»

Lipika Brahma, gestionnaire de succès-client, et maman d’une petite tornade de deux ans.

La fille d’Ari Hoffman a célébré son anniversaire virtuellement cette année.

 

 

À propos de Antonine Yaccarini

Antonine works in Coveo’s HR team as our Senior Advisor, Employer Brand. Born and raised in Quebec City, she is passionate about communications and news, and above all, the way messages are built, shared, heard and understood.

Lire la suite du même auteur