Travailler dans une entreprise de haute technologie comme Coveo est incroyable. C’est stimulant, gratifiant et ça aide à amener vos compétences personnelles à un niveau supérieur. On lance des produits qui transforment l’industrie, on rencontre des gens formidables et on collabore pour façonner l’avenir de l’entreprise. Cette magie se manifeste évidemment au bureau, en réunion, autour d’un café ou même dans des séances de brainstorm formelles ou non. Mais aussi dans nos communications digitales. Et il  y a un élément clé dans la culture de Coveo, une sorte d’ingrédient magique qui relie tout ça : les emojis 😁!

Voici donc mon hommage à la culture des emojis chez Coveo, et par la même occasion, une procédure pas à pas pour les novices. Soyez indulgents avec moi alors que je vous dévoile les lois fondamentales de notre culture d’entreprise.

Hiéroglyphes

Dans leur forme la plus pure, les emojis sont un moyen simple d’exprimer des émotions dans un texte publié dans un canal de communication. Cela a induit un peu d’humanité dans la froideur d’une communication qui ne se fait pas de vive voix Ils sont généralement compris par tout le monde, même sans connaissance formelle de la langue emoji, ce qui est pratique pour une entreprise moitié francophone, moitié anglophone. Cela fait sans doute partie des raisons pour lesquelles nous les retrouvons dans:

  • Des présentations PowerPoint : comment pourriez-vous passer un message à toute l’entreprise si vous ne parvenez pas à exprimer le but de votre fonctionnalité?
  • Des courriels : celui-ci est probablement moins courant, car les courriels sont considérés comme plus formels. Quand on doit lire une quantité astronomique de courriels,  quelques pixels colorés peuvent apporter de la joie dans le travail quotidien!
  • Slack : évidemment, Slack est basé sur des emojis, tout comme Internet existe pour les chats et les lasers. Ils régissent l’univers de la messagerie d’entreprise.
  • Jira : les emojis peuvent être utilisés comme système de marquage.

Et si cette utilisation abusive des emojis sur le lieu de travail n’était qu’un symptôme d’un besoin plus profond? C’est ainsi que le besoin de personnaliser le contenu est apparu.

Personnaliser les interactions 

Le besoin de personnalisation est quelque chose qu’on connaît bien chez Coveo! Après tout, il s’agit de notre gagne pain. Avec les années de collaboration via Slack qui se sont écoulées, notre soif de personnalisation est devenue intimement liée au nombre d’emojis personnalisés que nous avons créé (qui peut maintenant être considéré comme une encyclopédie, avec un énorme 4 192 emojis personnalisés!). En tant qu’expert en recherche, j’aime les classer avec une taxonomie formelle. Oui, classer les emojis peut être considéré comme une déformation professionnelle, mais essayons-le :

  • La famille «So Something» : souvent utilisée pour décrire un trait personnel d’un collègue, exemples:
    • :sosalty:
    • :sonoisy:
    • :sopoet:
    • :sorockstar:
  • La famille GIF animé : ma collection préférée, avec des personnages animés de jeux vidéo d’émissions de télévision. Ici vous pouvez trouver Bart Simpson qui fait du skateboard, Mario Bros qui court, Left-Shark qui danse ou Kirby qui chill.

  • Les emoji contextuels : l’une des meilleures caractéristiques de la culture Emoji, les emojis contextuels vous permettront d’ajouter de la fumée, du feu ou de la pluie à autre chose. Mettre des jambes qui marchent sous un autre emoji par exemple.

  • L’emoji « c’est plus rapide que d’écrire le mot »: celui-ci est simplement un emoji utilisé pour écrire quelque chose de plus rapide en utilisant la puissante syntaxe de saisie semi-automatique de Slack. Sitecore, Salesforce, Confluence, il est généralement utilisé pour les marques ou les objets quotidiens courants.

  • L’emoji en mosaïque : un type avancé d’emoji représentant une grande image divisée en plus petites tuiles.
  • L’emoji souvenir : cet emoji est créé pour fixer un événement dans le temps, ou a été créé par quelqu’un qui a quitté l’entreprise par exemple.

Une forme puissante de communication sociale

La combinaison d’un groupe d’utilisateurs passionnés avec une grande collection d’emojis personnalisés vous donnera une communauté plus vivante. La communauté présentera des comportements uniques qui ne sont pas observés lors d’interactions individuelles. Voici quelques exemples :

Réponses excessives à un message : si une image vaut mille mots, il y a ici une réaction équivalente à 220 pages!

Des emojis décoratifs pour illustrer un message important sont monnaie courante dans nos canaux servant à faire des annonces à nos employés.

Un artefact communautaire solide

Les emojis ne font pas l’objet de règles. Il n’y a pas de modérateur. Il n’y a pas d’approbation. Pourtant, les emojis évoluent et coexistent dans leur monde parallèle, reflétant la forte culture interne de Coveo. 

Après 3 ans, je peux vous garantir qu’il n’y a pas d’endroit sur terre avec une passion similaire pour la recherche, les données, le machine learning et… les emojis!

Les emojis font partie intégrante de la #CoveoLife. Tu veux prendre part à la discussion? Visite notre site carrières maintenant.

À propos de Vincent Bernard

Vincent Bernard est l'architecte de solutions principal chez Coveo. Basé à Québec, il a travaillé comme architecte d'entreprise et comme entrepreneur sur le marché des ERP. Il s'est joint à Coveo en janvier 2017 et dirige maintenant l'équipe d'architecture, ce qui l'amène à voyager à travers l'Amérique du Nord pour rencontrer des clients et des partenaires. Quand Vincent n'est pas occupé à construire des solutions complètes, vous pouvez le trouver en train de jouer de la musique avec un penchant pour les synthétiseurs analogiques, les guitares électriques, et plus encore!

Lire la suite du même auteur